Bonjour mes amies, encore des jardins mais cette fois ci au Maroc, il s'agit de la villa de l'artiste peintre, Jacques Majorelle, né le 7 mars 1886 à Nancy et mort le 14 octobre 1962 à Paris, qui est un peintre orientaliste français.

Fils de l’ébéniste Louis Majorelle, Jacques baigne, dès son enfance, dans le courant art nouveau de l'École de Nancy. Il accompagne fréquemment son père dans ses ateliers. Il s'inscrit en 1901 à l'École des beaux-arts de Nancy en section Architecture et Décoration.

Dès 1903, Jacques Majorelle s’éloigne peu à peu de Nancy et de son père. Il préfère devenir peintre et part à Paris. Il s'inscrit à l’Académie Julian où il suit des cours à l'atelier "S R", c'est-à-dire, celui de Schommer et Royer.

Il complète sa passion par des voyages en Espagne, en Italie et en 1910, il découvre l’Égypte, le monde de l’Islam, ses couleurs, ses lumières, ses coutumes. C'est le début de sa passion pour l'Afrique. En 1908 a lieu sa première exposition à Paris à la Société des Artistes Français. En 1917, il arrive au Maroc et s’installe à Marrakech et donne l'année suivante une première exposition dans le hall de l’hôtel Excelsior à Casablanca.

Source: Externe


L'atelier de Majorelle à Marrakech

En 1919, il épouse Andrée Longueville, née à Lunéville et arrivée avec lui au Maroc. Puis il fait sa première expédition dans le sud du pays et publie à son retour, Carnet de route d’un peintre dans l’Atlas et l’Anti-Atlas, journal relatant son périple. Il se fait construire une maison dans le style mauresque dont le jardin est progressivement aménagé. Il peint le plafond de l’hôtel La Mamounia.

 

Source: Externe.

 

Source: Externe

 

Source: Externe

 

En 1937, à Marrakech, il peint sa villa de couleurs vives dominées par le bleu auquel il donne son nom. En 1947, il ouvre son jardin au public. En 1955, il est amputé d’un pied à la suite d'un accident de voiture. 

Le 14 octobre 1962, il meurt à Paris, ville où il a été rapatrié à la suite d'une fracture du fémur. Il est inhumé à Nancy au cimetière de Préville au côté de son père.

 

Le bleu Majorelle.


Source: Externe

En 1937, Majorelle peint son atelier à Marrakech en bleu outremer. Ce bleu légèrement violacé intense inspire la détente, la relaxation, utilisant à cet effet sa légère teinte de violet pour adoucir sa couleur, et ainsi engendrer une nuance plus douce.

 

Source: Externe



Source: Externe

Le jardin Majorelle est un jardin botanique touristique inspiré de jardin islamiqued'environ 300 espèces sur près d'un hectare à Marrakech au Maroc et un musée de la culture berbère. Il porte le nom de son fondateur, l'artiste peintre français Jacques Majorelle qui l'a créé en 1931. Acheté par Yves Saint Laurent et Pierre Bergé en 1980, il appartient à ce jour à la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent et la maison est labellisée Maisons des Illustres depuis 2011.

 Pour plus d'informations, allez ICI 

Je n'irai pas jusqu'à peindre les murs de ma maison en bleu mais j'adore cette couleur, je l'ai souvent utilisée quand je peignais mes tableaux à l'aquarelle...Je vous souhaite une bonne semaine mes amies, il parait qu'elle va être très chaude et j'appréhende la chaleur....