18 mars 2017

Les plus beaux jardins de l'Art s'exposent au Grand-Palais !

                                                                                                                                                          

Source: Externe

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source: Externe

 

 

Fragonard, Monet, Caillebotte... Les plus beaux jardins de l'art s'exposent au Grand Palais

 

 

 

 

Source: Externe

" Le Parc " de Gustave Klimt, 1910 ( ou avant )

 

 

 

 

Klimt, Caillebotte, Monet, Dürer, Fragonard… Rassemblés à Paris, les chefs-d'œuvre de nombreux artistes qui ont représenté les jardins égayent une promenade où l'on ne sort pas du décor.


Laurent Le Bon a la main verte. Le président du Musée Picasso glane depuis des années, dans les musées, les ateliers d'artistes, les collections privées, des œuvres d'art nées de la passion jardinière. De cette moisson d'images gardées en tête, il a fait un bouquet. Avec Marc Jeanson et Coline Zellal, il a placé, dans des bosquets et le long d'allées imaginaires, des trésors rares, inattendus, «paysage choisi» peint par Watteau ou photographié par Atget, fleurs de Rigaud ou pots de fleurs de Cézanne.

 

 

 

 

Source: Externe

" Assemblée dans un parc ", Jean-Antoine Watteau, 1716

 

 

 

Source: Externe

" Femmes au jardin ", Claude Monet

 

 

 

Source: Externe

" Le déjeuner ", Claude Monet, vers 1873

 

 

 

Source: Externe

" Femme au jardin ", C. Monet, 1867

 

 

 

Source: Externe

Adolphe Monet lisant dans un jardin, Claude Monet, 1867, collection particulière, huile

 

 

 

 

Représenter le jardin, c'est faire sien un fragment de l'univers, tracer un ­espace intérieur
Rien d'exhaustif, surtout pas de récit historique, mais des chefs-d'œuvre, dont plusieurs justifient à eux seuls qu'on aille flâner sous les charmilles de ce cabinet de curiosités. Un mur peint découvert dans une maison de Pompéi, stupéfiant morceau de nature en trompe-l'œil, transporte le visiteur dans un autre espace ; à côté, un dessin de Dürer venu de Vienne, jardin clos, refuge de la Vierge, dans lequel le regard se perd à l'infini. Le plus beau de tous les Fragonard, La Fête à Saint-Cloud, a été prêté par la Banque de France. Il est lui aussi comme une muraille de lumières, traversée par un jet d'eau en plein vent et par une sorte de folie.

Source: Externe

" La fête à Saint-Cloud ", Fragonard, vers 1775

 

 

 

Source: Externe

Emile Claus, le vieux jardinier, 1885

 

 

 

Source: Externe

Paul Cézanne,Le jardinier , vers 1936, 

 

 

 

 

MessageSujet: Les plus beaux jardins de l'art s'exposent au Grand Palais...   Hier à 16:43 Sélectionner/Désélectionner multi-citation Répondre en citant Editer/Supprimer ce message Faire un rapport du message à un admin ou un modérateur Verrouiller les rapports de ce post













Fragonard, Monet, Caillebotte... Les plus beaux jardins de l'art s'exposent au Grand Palais





" Le Parc " de Gustave Klimt, 1910 ( ou avant )















Klimt, Caillebotte, Monet, Dürer, Fragonard… Rassemblés à Paris, les chefs-d'œuvre de nombreux artistes qui ont représenté les jardins égayent une promenade où l'on ne sort pas du décor.
Laurent Le Bon a la main verte. Le président du Musée Picasso glane depuis des années, dans les musées, les ateliers d'artistes, les collections privées, des œuvres d'art nées de la passion jardinière. De cette moisson d'images gardées en tête, il a fait un bouquet. Avec Marc Jeanson et Coline Zellal, il a placé, dans des bosquets et le long d'allées imaginaires, des trésors rares, inattendus, «paysage choisi» peint par Watteau ou photographié par Atget, fleurs de Rigaud ou pots de fleurs de Cézanne.




" Assemblée dans un parc ", Jean-Antoine Watteau, 1716









" Femmes au jardin ", Claude Monet











" Le déjeuner ", Claude Monet, vers 1873









" Femme au jardin ", C. Monet, 1867










Adolphe Monet lisant dans un jardin, Claude Monet, 1867, collection particulière, huile








Représenter le jardin, c'est faire sien un fragment de l'univers, tracer un ­espace intérieur






Rien d'exhaustif, surtout pas de récit historique, mais des chefs-d'œuvre, dont plusieurs justifient à eux seuls qu'on aille flâner sous les charmilles de ce cabinet de curiosités. Un mur peint découvert dans une maison de Pompéi, stupéfiant morceau de nature en trompe-l'œil, transporte le visiteur dans un autre espace ; à côté, un dessin de Dürer venu de Vienne, jardin clos, refuge de la Vierge, dans lequel le regard se perd à l'infini. Le plus beau de tous les Fragonard, La Fête à Saint-Cloud, a été prêté par la Banque de France. Il est lui aussi comme une muraille de lumières, traversée par un jet d'eau en plein vent et par une sorte de folie.






" La fête à Saint-Cloud ", Fragonard, vers 1775









Emile Claus, le vieux jardinier, 1885








Paul Cézanne,Le jardinier , vers 1936, 








Le jardin, particulièrement au XVIIIe siècle, très présent dans les salles du Grand Palais, est un décor - et les artistes qui s'y confrontent doivent prendre le risque du «décoratif». Monet, à Giverny, tandis qu'il travaillait au cycle des Nymphéas, parlait de ses «grandes décorations», alors qu'il créait une des œuvres les plus radicales du XXe siècle. Devant un grand tableau prêté par le Musée Marmottan-Monet, Le Bon a installé un banc de jardin, pour inviter le visiteur à réfléchir à cette force du «décoratif».

Source: Externe

Albrecht Dürer, "Ancolie", milieu des années 1490 (?)

 

 

 

Source: Externe

Le Jardin du peintre à Paris, vers 1886, Edouard Debat-Ponsan

 

 

 

Source: Externe

Monet

 

 

 

Source: Externe

Monet en son jardin...

 

 

 

Une nature devenue art

Audace incroyable: Le Parc de Klimt, venu du MoMA de New York, abstraction ornementale, est encadré par les quatre panneaux de Caillebotte, Parterre de marguerites, deux de chaque côté. Depuis leur acquisition par le Musée des impressionnismes de Giverny, ces Marguerites, fragments de ce qui n'était qu'un embellissement de la salle à manger du peintre, sont devenues mondialement célèbres, dignes de dialoguer avec Monet et avec Warhol. Demander à Klimt d'interrompre ainsi, sur une cimaise, les Marguerites de Caillebotte, est remarquable d'intelligence. C'est amener le visiteur à se poser la question du sens de ces peintures, reflets d'une nature devenue art, mais que le regard contemporain a élevées au niveau du jardin mystique dessiné par Dürer, ou du monde hanté par les divinités des demeures de Pompéi.

 

 

 

 

Source: Externe

Le Parterre de marguerites, Gustave Caillebotte, vers 1892-1893. 

 

 

 

Source: Externe

Pompéï

 

 

 

Représenter le jardin, c'est faire sien un fragment de l'univers, tracer un espace intérieur, comme celui de l'Allemand Wolfgang Laib, dans la dernière salle, qui intitule deux pyramides de pollen de châtaignier Les Montagnes où l'on ne grimpe pas, le plus petit jardin qui soit, mais qui dit tout. Pour comprendre cela, Laurent Le Bon a musardé à l'abbaye de Fontfroide, où peignait Odilon Redon, devant les miroirs d'eau de Courances, derrière les murs des propriétés de Varengeville.

 

 

 

 

Source: Externe

Moyen-Age...

 

 

 

Le jardin, œuvre d'art totale, en mouvement et en recréation permanente, est un défi pour les artistes. Le pari, gagné, était de concevoir une exposition-œuvre d'art, qui soit à la fois décor et envers du décor, illusion et réalité. Grâce à Dominique Païni, qui a programmé un choix d'extraits de films, le cinéma, autre illusion, a sa place dans ces bosquets. Cela commence avec L'Arroseur arrosé, bien sûr. Message clair: le spectateur de ces «Jardins» n'est-il pas devenu un jardinier cultivé?




«Jardins », Grand Palais (Paris VIIIe), jusqu'au 24 juillet.

Source: Externe

 

 

 

 

 

 









 

 

 

 

 

 

Posté par Manise à - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Les plus beaux jardins de l'Art s'exposent au Grand-Palais !

    Comme j'aimerais me perdre dans les jardins de cette exposition !
    Je ne quitterais pas mon cher Sud, mais il est certain que pour de telles expositions j'apprécierais être plus proche de tels évènements.
    Merci de nous donner un aperçu de ces merveilles.
    Bises et très beau dimanche printanier.

    Posté par angedra, 18 mars 2017 à 18:08 | | Répondre
  • Bonsoir Ma petite Manise, comme j'aimerais bien visiter cette exposition moi qui aime tant la nature et la peinture...J'apprécie surtout les peintures de G.Klimt et celles d' claude Monet sans oublier Paul Cezanne.
    j'ai l'impression que ton billet a été copié deux fois car on revoit les mêmes peintures à plusieurs reprises mais comme elles sont belles, on ne s'en lasse pas .ici il a fait une belle journée, nous étions chez les enfants près de chez toi à Monein...Bonne semaine ainsi qu'à notre amie Angédra - Bisous - LANDRIE

    Posté par valerie-anne40, 19 mars 2017 à 16:49 | | Répondre
  • Bonjour les aminautes,
    oui, Landrie; je ne sais ce qui s'est passer à l'édition du billet, mais comme toi, j'ai remarqué ce petit défaut !
    En posant ce billet, devine à qui je pensais ? Eh bien à toi ma chère amie qui aime tant et les jardins, et les Impressionnistes !
    Merci à toutes deux pour votre visite, et de très grosses bises.
    Manise

    Posté par Manise, 22 mars 2017 à 15:45 | | Répondre
Nouveau commentaire