Bonjour mes amies,

Avec le peu de temps qui m'est donné, j'avais le choix entre commenter le splendide article de Manise ou déposer un billet pour participer à la vie du Boudoir. 

J'ai choisi de lire plus tard l'article sur l'architecture et de vous parler du roman "L'Auberge de la Jamaïque" que  j'ai lu cet été. Je me rappelle que nous avions évoqué Daphné du Maurier et son roman "Rebecca" sur notre précédent lieu d'échange.

Cela m'avait donné envie de lire le célèbre "Auberge de la Jamaïque." Je ne suis pas déçue, mais cette lecture me laisse un sentiment particulier.

Source: Externe

 

Publié en 1936, le roman est inspiré par les paysages de Cornouailles. Au décès de sa mère, Mary Yellan part vivre chez sa tante mariée à un aubergiste qui tient un établissement immence et reculé de tout sur la lande. Elle découvre que sa tante, auparavant coquette et spirituelle, est devenue l'ombre d'elle-même et vit dans la crainte perpétuelle de son mari. A la tombée de la nuit, il est défendu à Mary de quitter sa chambre. Mais Mary a géré la ferme aux côtés de sa mère et elle a un caractère bien trempé. Elle se met en tête de sortir sa tante de cet endroit et de fuir avec elle. Au fil des rencontres, elle devient le centre d'une vérité qui se dévoile.

 

Source: Externe

 

Je pense que la réussite de ce roman est le rendu des paysages. J'ai eu parfois l'impression que c'étaient eux les véritables protagonistes de l'histoire. Ils se développent sous nos yeux et semblent tirer les ficelles qui animent les personnages. Mary arrive à la belle saison, de telle sorte que ses premières aventures sur la lande sont inquiétantes. Mais quand arrive la nuit de Noël et qu'elle assiste au naufrage, c'est absolument terrifiant. En plus, l'auteure a pris soin de créer une héroïne moins maligne qu'elle ne pense être. Aussi, les situations se renversent à son désavantage. La question de "l'honneur féminin " contre le désir amoureux est également abordé. Or, Daphné du Maurier était bisexuelle et elle raconte très bien le dilemme de la femme prise entre deux propositions.

Source: Externe

J'espère que vous aurez beau temps pour ce long week-end. Mille bisous mes amies