Source: Externe

 

 

Henri Lebasque : biographie, oeuvres

 

 

Source: Externe

 

 

 

Peintre un peu oublié du grand public, Henri Lebasque n'en demeure pas moins un très grand artiste reconnu.

 

L'une de ses toiles " La sieste à Saint-Tropez ", peinte en 1906, dans une nature vibrante et lumineuse, provenant de l'ancienne collection de Madame Lebasque, a été en vente avec un départ de fortes estimations, chez Drouot, le 22 juin de cette année .

Source: Externe

 

" Femmes sur la plage "

 

 

 

 

Source: Externe

 

Baigneurs à Morgat 1924

 

 

 

Fils d'un modeste tonnelier, il suivit un enseignement à l'école des Beaux Arts d'Angers puis, en 1886, vient à Paris où il intégra, entre autres, l'atelier de l'artiste Léon Bonnat et participa dorénavant régulièrement aux expositions de l'Association d'artistes et des Salons parisiens.  Il cultiva en outre l'échange avec de jeunes artistes, notamment Edouard Vuillard et Pierre Bonnard, fondateurs des Nabis et des Intimistes.
Les périodes de grandes rencontres et d'amitié s'enchainèrent, influençant plus ou moins son style : Maximilien Luce, Paul Signac dont il suivit la palette en adoptant, pour quelques années, le pointillisme, Pissaro en 1902 dont il s'inspira beaucoup, Renoir aussi.

 

 

 

 

Source: Externe

 

" Bords de la Marne "

 

 

 

 

Source: Externe

 

Matinée de printemps aux Andelys

 

 

 

En 1903, il fonde avec Matisse, et d'autres artistes " le Salon d'automne " qui se déroulera au Petit-Palais à Paris. Il exposa à la Société des artistes français, et au Salon des artistes indépendants et, en 1903, l'Etat lui acheta " Le goûter sur l'herbe ", aujourd'hui au musée d'Orsay.

 

 

 

 

Source: Externe

 

" Le goûter sur l'herbe " 

 

 

 

Il découvrit Turner à Londres, collabora avec Félix Vallotton, avec lequel il fut également peintre aux armées en 1917, et Georges Rouault à des essais de céramique chez André Methey, en 1906.  Vivant dans les années 1900 à Lagny, il peignit les proches bois de la Marne.

 

 

 

 

Source: Externe

 

Barque...

 

 

 

 

Source: Externe

 

Lecture au jardin

 

 

 

Entre-temps, Lebasque avait découvert le midi de la France. Il continua bie, un temps, à séjourner dans d'autres régions, mais son pays d'élection se situait entre Sanary et Nice. Après Saint-Tropez et Sainte-Maxime, il choisit de s'installer définitivement au Cannet, en 1930 où son ami Pierre Bonnard s'était fixé cinq ans plus tôt, profitant des visites de Dunoyer de Segonzac.

 

 

 

 

Source: Externe

 

Avant le bain...1905

 

 

 

 

Source: Externe

 

 

 

Peintre  de la lumière et coloriste, la Provence lui apporta une nouvelle inspiration qui modifia sa peinture. Il exprima dans son art sa vision enjouée de la vie. L'ensemble de ses oeuvres, qui le classe aussi parmi les peintres du courant Fauve, met en avant l'amour de la vie, de la beauté, de la sérénité et de la pais qui l'habitaient.

Source: Externe

 

Une jeune femme lisant...

 

 

 

 

Source: Externe

 

Jeune fille lisant, et bouquet de fleurs...

 

 

 

Les sujets plaisants qu'il affectionne et la joie évidente qui transpire dans sa manière de traiter formes et couleurs lui valent estime et admiration : " Sa palette est vivante, elle créé. Les formes s'animent dans la lumière. L'art du dessin point servile, mais évocateur, soutient l'art du coloriste qui est de la plus noble, de la plus consciencieuse sincérité. " ( Copeau )

 

 

 

 

Source: Externe

 

" La cigarette "  ( 1921 )

 

 

 

 

Source: Externe

 

Jeune-femme à l'ombrelle, à Sainte-Maxime...

 

 

 

 

Source: Externe

 

Le Cannet

 

 

 

 

Source: Externe

 

Jeune-fille, cueilleuse de fleurs

 

 

 

Sa femme et ses deux filles, Marthe et Hélène ( dite Nono ), dans des décors intérieurs ou extérieurs, sur des bords de rivières ou sur des plages, furent ses sujets de prédilection.

 

 

 

 

Source: Externe

 

Femmes cousant...

 

 

 

 

Source: Externe

 

 

 

Il fut enterré au cimetière du Cannet où le rejoignit Pierre Bonnard, dix ans plus tard....

 

                                                                                                                                

 

                                                                                                                               

Source: Externe