Source: Externe

 

 

 

S'inspirant de la tradition juive et du folklore russe, cet artiste met en scène un univers poétique et fascinant, riche de symboles. Avec pour objectif de célébrer la vie.

Source: Externe

 

 

 

Source: Externe

 

" LE CANTIQUE DES CANTIQUES III " ( 1960 )

Alors qu'au départ il avait conçu cette oeuvre pour rendre vie à la chapelle du Calvaire de Vence, l'artiste décide finalement de l'offrir à l'Etat.  La répartition des tableaux sur les murs de la salle où ils sont exposés a été décidée par Marc Chagall lui-même.

Durant toute sa vie, la Bible est la source d'inspiration privilégiée de Marc Chagall.  Entre 1957 et 1966, alors qu'il réside à Vence, dans le sud de la France, il consacre tout son temps à un cycle de peintures destinées à rendre vie à la petite chapelle du Calvaire, perdue sur les hauteurs de Vence : douze grands tableaux illustrant la Genèse et l'Exode, les deux premiers livres de la Bible, complétés par cinq toiles roses de dimension plus restreinte.  Destinées à la sacristie, celles-ci sont inspirées du " Cantique des Cantiques ". La peinture ci-dessus est le volet III de cette suite. Cet ensemble exceptionnel forme ce qu'il nomme le " Message biblique ".  Déclaration d'amour universelle, cette oeuvre sera exposée au Louvre avant d'intégrer un écrin dédié : La Fondation du Message biblique --- l'actuel musée Marc-Chagall de Nice --- inaugurée par André Malraux, en 1973.

REGARDEZ L'ARRIERE-PLAN... On distingue trois formes rondes qui dessinent les seins et le ventre d'une femme. Cette sensualité est encore renforcée par la couleur rose chair qui domine la toile. L'artiste propose ici une oeuvre qui traite autant d'amour divin que d'amour charnel. Car le " Cantique des Cantiques " est un long poème composé de chants d'amour. Attribué à Salomon, ce texte biblique met en scène l'amour ardent de deux époux, qui symbolise l'alliance de Dieu avec son peuple. Dans sa toile, le peintre fait référence aux nombreuses citations érotiques du texte d'origine, telle que " Tes seins sont comme deux faons, jumeaux d'une gazelle ", constituant une ode à la femme. Pour Marc Chagall, le rôle de l'artiste est de célébrer l'amour avec un grand A.  Regardez attentivement en haut à gauche : le peintre s'est représenté, une palette à la main, enseignant à un groupe d'enfants, comme il le fit dans sa Russie natale, dans les années 1920.

Source: Externe

 

 

autre peinture du " Cantique des Cantiques ", mariage sacré

OBSERVEZ, A L'HORIZON, LA VILLE QUI DELIMITE LE HAUT DU BAS DU TABLEAU...( toujours sur la première peinture ! )  On pense immédiatement à Jérusalem. En réalité, il s'agit en haut de Vence, ville d'adoption de l'artiste, massée derrière ses remparts; en bas et à l'envers, c'est Vitebsk, son village de naissance, en Biélorussie. Reconnaissable à la petite église orthodoxe au toit vert, c'est un motif récurrent dans l'oeuvre de l'artiste. Toute la partie inférieure du tableau évoque d'ailleurs la jeunesse du peintre. Celle de Moyshe Segal, son nom de naissance.  Observez le juif errant, peint à l'envers. Il est là pour nous dire ses nombreux exils, en France d'abord, puis aux Etats-Unis. Sur le bord inférieur de la toile, voyez ce couple enlacé. Il n'est autre que celui qu'il formait avec Bella, son premier amour, morte en 1944 à New-York. Un passé qui repose désormais sous terre.

Source: Externe

 

autre peinture du " Cantique des Cantiques ", toujours...

VOYEZ, A GAUCHE, LA LONGUE MARIE QUI SURGIT TELLE UNE COMETE BLANCHE AU BRAS DE SON FUTUR EPOUX...( toujours 1ère toile!) Les amoureux opèrent un lien entre le bas et le haut, le passé et le présent. Dans le ciel où sont célébrées leurs noces, deux personnages tendent un dais au-dessus de leurs têtes, selon la coutume hébraïque. Le bouquet de fleurs de la mariée symbolise l'éclosion de la vie. Là encore, Chagall a glissé une référence personnelle à sa vie intime. Toute la partie haute du tableau est un hymne à sa nouvelle vie, à ,Vence. Après la mort de Bella qui l'a plongé dans la dépression, il est en pleine renaissance, grâce à son nouvel amour, Vava, Valentina Brodsky. Ce tableau lui est d'ailleurs dédicacé : " A Vava, ma femme, ma joie et mon allégresse."

Source: Externe

 

autre tableau, toujours : " Cantique des Cantiques "

REGARDEZ, EN HAUT A DROITE, L'ANGE QUI PORTE UN CHANDELIER D'OR ALLUME... Il fait référence à la " ménorah ", le chandelier à sept branches du judaïsme. Evocation de la présence divine, il symbolise la lumière spirituelle. Juste en dessous, un visage de profil sonne le " schofar ", une sorte de trompette constituée d'une longue corne de bélier utilisée lors des fêtes juives. En bas à gauche, aux pieds des mariés, une fête traditionnelle bat son plein ! Partout dans sa peinture, Marc Chagall fait ainsi référence à sa culture juive. Une culture hassidique née au XVIIIe siècle, en Europe de l'Est, et qui prône, par le chant, la musique et la danse, la communion joyeuse avec Dieu. Tout comme est joyeuse la peinture de Chagall, dont l'imaginaire foisonnant superpose, en vrac, des références aux mythes populaires issus du folklore russe et aux traditions juives de son enfance., des clins d'oeil à l'art primitif et à la vie rurale.

Source: Externe

 

" l'Hospitalité d'Abraham "

OBSERVEZ CET ANE VERT COURONNE EN BAS A DROITE...( toujours 1er tableau!) C'est une représentation du roi Salomon. A côté, une femme nue se cache dans un olivier. S'agit-il d'Eve au jardin d'Eden ou de l'amoureuse du " Cantique des Cantiques " ?  Le peintre laisse chacun libre d'interpréter les étonnantes figures qui peuplent ses toiles.  Car Chagall est aussi un poète. Son travail est un assemblage de formes merveilleuses, à la manière d'un rêve. Ses thèmes favoris : le cirque ( voyez cet acrobate qui marche sur les mains, en haut à droite ). Le village, l'amour et la féerie. Sans se soucier d'imiter le réel, il se sert des couleurs pour le plaisir de créer des harmonies. Au-delà des détails, Chagall livre une vision du monde dans laquelle il célèbre le désir amoureux, force créatrice primordiale.

Source: Externe

 

" Le sommeil "

Source: Externe

Liens( en partant du bas ) :  http://www.passion-estampes.com/npe/newsletter26.html

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2F2.bp.blogspot.com

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fwww.kirikino.biz%2Fimages%2Fstories%2Fkirikino%2Ftanka%2Fmarc-chagall-cantique-des%252520cantiques-4.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fcaplibre.over-blog.com

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fbiblique.blogspirit.com%2Fmedia%2F00%2F00%2F336096088.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fbiblique.blogspirit.com

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fwww.chretiensaujourdhui.com%2Fwp-content%2Fuploads%2F2012%2F04%2FLe-Cantique-des-Cantiques-I-Marc-Chagall.jpg

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fcathovenelles.fr%2F2012%2Fchagall4.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2F2floth2010.over-blog.com%2Farticle-marc-chagall-112338602.html

Source: Externe